Quel légitimité pour la Parole de l’Église après le scandale des abus sexuels ?

Alors que vont s’engager les débats sur l’adoption de la Procréation Médicalement Assistée dont le texte sera présenté avant l’été en Conseil des Ministres, certains se demandent si l’Église catholique est légitime à s’opposer à cette extension de la PMA au nom de la dignité de l’Homme et de l’enfant alors qu’elle est secouée par des scandales d’abus sexuels commis par des prêtres et dont certains évêques ont couvert les agissements. Si cette question a traversé la tête à de nombreux catholiques et votre serviteur en premier, je reste convaincu que l’Église a encore son mot à dire sur des sujets délicats car la manière dont sont traités les scandales par nos opposants à de quoi faire réfléchir.

Continuer à lire … « Quel légitimité pour la Parole de l’Église après le scandale des abus sexuels ? »
Publicités

Carême : encore un ?

Depuis mercredi 6 mars, les catholiques du monde entier ont commencé le Carême. C’est un temps liturgique de quarante jours où nous entrons en période de jeune, de partage et de prière. Dans l’Évangile (saint Matthieu, chap. 4, v. 1-11), c’est le moment où Jésus est conduit au désert par l’Esprit Saint pour y être tenté par le Diable. Ce dernier va tout faire pour que le Christ se détourne de son père. Trois tentations lui seront proposées : la tentation de la nourriture avec la demande de transformer les pierres en pain, la tentation du pouvoir à condition de se prosterner devant lui et la tentation de la mise à l’épreuve de Dieu. De ces trois-là, le Christ en sortira vainqueur car il réussit à répondre aux arguments de Satan. Pour la nourriture, il déclaré que l’Homme n’a pas seulement besoin de pain mais également d’une autre nourriture qu’est la Foi et la compréhension de la Parole de Dieu. Pour le pouvoir, il dit que seul le Seigneur son Dieu est adoré. Enfin, concernant la mise à l’épreuve, le Christ lui oppose un refus tout net.

Continuer à lire … « Carême : encore un ? »

Tribune d’Emmanuel Macron : les illusions européennes du Président de la République

Alors que va commencer la campagne des élections européennes, le Président de la République a décidé de publier une tribune à destination des 28 États membres de l’Union européenne. Elle s’intitule : « Pour une relance européenne ». Elle a été massivement diffusée sur les médias traditionnels et les réseaux sociaux mais peu de Français et d’autres pays membres de l’UE sont convaincus de la vision du Président sur l’Union européenne. Car cette tribune pose un gros problème : non content de ne pas analyser les causes de la crise que traverse l’UE, le président n’apporte pas beaucoup de solutions concrètes pour en sortir. Et c’est là que le bas blesse.

Continuer à lire … « Tribune d’Emmanuel Macron : les illusions européennes du Président de la République »

Abus sexuels et dénonciation de prêtres : on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice

Depuis de nombreuses révélations de cas d’abus sexuels de certains prêtres contre des enfants et le Sommet du pape François pour lutter contre ces crimes, il semblerait que le nombre de plaintes augmentent. C’est en tout cas ce que laisse penser la médiatisation de ces faits. Si les fidèles saisissent la Justice pour condamner un prêtre qui est soupçonné d’abus, c’est une chose tout à fait légitime. En revanche (et je l’avais déjà mis en garde dans mon dernier article), s’en est une autre de porter plainte pour se venger d’un prêtre dont le reproche n’a rien à voir avec les actes de viols. Certains faits d’actualité illustrent le gros décalage entre le droit à la présomption d’innocence qui est dû à chaque accusé et le traitement médiatique de ces affaires judiciaires qui donnent l’impression que le prêtre en question est déjà coupable. Les enquêtes judiciaires doivent être menées avec rigueur et on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice. Voici quelques exemples qui le montrent.

Continuer à lire … « Abus sexuels et dénonciation de prêtres : on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice »

Abus sexuels dans l’Église, les raisons de ma colère

Alors que s’ouvrait hier le Sommet contre les abus sexuels dans l’Église par le pape François, un journaliste de France Info tweeta ceci :

Trop peu.. trop tard.
Le sommet au Vatican est bien insuffisant pour réparer l’image de l’église catholique.#pedophilie— François Beaudonnet (@beaudonnet) 21 février 2019


Continuer à lire … « Abus sexuels dans l’Église, les raisons de ma colère »