Abus sexuels et dénonciation de prêtres : on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice

Depuis de nombreuses révélations de cas d’abus sexuels de certains prêtres contre des enfants et le Sommet du pape François pour lutter contre ces crimes, il semblerait que le nombre de plaintes augmentent. C’est en tout cas ce que laisse penser la médiatisation de ces faits. Si les fidèles saisissent la Justice pour condamner un prêtre qui est soupçonné d’abus, c’est une chose tout à fait légitime. En revanche (et je l’avais déjà mis en garde dans mon dernier article), s’en est une autre de porter plainte pour se venger d’un prêtre dont le reproche n’a rien à voir avec les actes de viols. Certains faits d’actualité illustrent le gros décalage entre le droit à la présomption d’innocence qui est dû à chaque accusé et le traitement médiatique de ces affaires judiciaires qui donnent l’impression que le prêtre en question est déjà coupable. Les enquêtes judiciaires doivent être menées avec rigueur et on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice. Voici quelques exemples qui le montrent.

Continuer à lire … « Abus sexuels et dénonciation de prêtres : on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice »
Publicités

Abus sexuels dans l’Église, les raisons de ma colère

Alors que s’ouvrait hier le Sommet contre les abus sexuels dans l’Église par le pape François, un journaliste de France Info tweeta ceci :

Trop peu.. trop tard.
Le sommet au Vatican est bien insuffisant pour réparer l’image de l’église catholique.#pedophilie— François Beaudonnet (@beaudonnet) 21 février 2019


Continuer à lire … « Abus sexuels dans l’Église, les raisons de ma colère »

Antisémitisme : les mauvais calculs de la classe politique

Les actes antisémites de l’année 2018 sont en hausse et 2019 commence déjà très (trop) fort. 80 tombes ont été profanées en Alsace-Lorraine, des tags à Paris sur un portrait de Simone Veil, un autre sur un restaurant. Pour dénoncer cette montée de l’antisémitisme, quatorze partis politiques ont répondu à l’initiative du Parti socialiste qui organisait une marche hier pour dire non à cette haine du juif. Mais au-delà des bonnes intentions, les propos de certains dirigeants ont hélas montré qu’il y avait de mauvais calculs politiciens alors que la lutte contre l’antisémitisme devrait rassembler toute la Nation française.

Continuer à lire … « Antisémitisme : les mauvais calculs de la classe politique »

Formulaires administratifs : le retour de « parent 1 » et « parent 2 »

Lors de l’examen du projet de loi pour une École de la confiance, la majorité a adopté contre l’avis du ministre de l’Éducation nationale, un amendement demandant aux établissements scolaires de remplacer les notions de père et mère dans leur formulaire par celles de parent 1 et parent 2. Le motif de la députée à l’origine de la mesure est qu’il faut mieux prendre en compte la diversité familiale et que le schéma d’une famille « père, mère et enfant » est dépassée de nos jours. La mairie de Paris avait déjà pris une décision dans ce sens. Si les promoteurs de l’amendement affirme que cela ne change rien, en réalité, cela aura de lourdes conséquences sur les repères familiaux.

Continuer à lire … « Formulaires administratifs : le retour de « parent 1 » et « parent 2 » »