Formulaires administratifs : le retour de « parent 1 » et « parent 2 »

Lors de l’examen du projet de loi pour une École de la confiance, la majorité a adopté contre l’avis du ministre de l’Éducation nationale, un amendement demandant aux établissements scolaires de remplacer les notions de père et mère dans leur formulaire par celles de parent 1 et parent 2. Le motif de la députée à l’origine de la mesure est qu’il faut mieux prendre en compte la diversité familiale et que le schéma d’une famille « père, mère et enfant » est dépassée de nos jours. La mairie de Paris avait déjà pris une décision dans ce sens. Si les promoteurs de l’amendement affirme que cela ne change rien, en réalité, cela aura de lourdes conséquences sur les repères familiaux.

Continuer à lire … « Formulaires administratifs : le retour de « parent 1 » et « parent 2 » »
Publicités

Échec de la fusion Alstom-Siemens, la faute aux traités européens ?

La Commission européenne a empêché la fusion de deux entreprises franco-allemandes : Alstom et Siemens. Cette décision a provoqué de nombreuses réactions des dirigeants politiques français et allemands. En effet, l’objectif affiché était d’avoir une entreprise européenne en matière de transport pour faire face à la concurrence chinoise. Mais l’Union européenne en a décidé autrement. La question qui se pose est la suivante : pourquoi a-t-on refusé la fusion d’une entreprise alors qu’elle semblait correspondre au projet européen voulu par la France et l’Allemagne ? Dans un premier temps, nous analyserons le projet de fusion entre Alstom et Siemens. Dans deuxième temps, nous expliquerons les arguments de la Commission européenne pour justifier son refus. Dans un troisième temps, nous examinerons les réactions de nos dirigeants politiques français.

Continuer à lire … « Échec de la fusion Alstom-Siemens, la faute aux traités européens ? »

Référendum pour sortir de la Crise des Gilets jaunes : oui mais…

Lors de ses confidences à certains journalistes, le président de la République a émis l’idée d’un référendum pour clore le débat sur la crise des Gilets jaunes. Ce dernier aurait lieu le jour des élections européennes le 26 mai. Pour le moment, cette initiative n’a pas eu de retentissement dans l’opinion publique car ce n’est pas une annonce officielle. Mais si une telle pratique été adoptée alors il ne faudrait pas non plus que le référendum soit utilisé n’importe comment par le Gouvernement et le Président.

Continuer à lire … « Référendum pour sortir de la Crise des Gilets jaunes : oui mais… »

Haro sur François-Xavier Bellamy !

Laurent Wauquiez, président des Républicains a choisi sa liste pour les élections européennes. C’est un trio avec comme chef de file : le philosophe et enseignant François-Xavier Bellamy, la conseillère régionale d’Île-de-France Agnès Evren et le spécialiste des questions de Défense nationale, député européen et élu de Saône-et-Loire Arnaud Danjean. Une fois cette liste connue, l’attention s’est focalisée sur François-Xavier Bellamy qui s’est pris une volée de bois vert. La raison ? Son conservatisme assumé. En effet, il est catholique. Il a participé à la Manif pour Tous contre le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe et il s’oppose à l’avortement. Les insultes ont fusé comme Yannick Jadot (EELV) qui le traite de « national-populiste ». Cette ostracisme révèle hélas, le triste état dans lequel la démocratie est tombé.

Continuer à lire … « Haro sur François-Xavier Bellamy ! »

Les quatre limites du Grand Débat national

Lancé début janvier par le Président de la République, le Grand débat national a pour objectif de répondre à la crise des Gilets jaunes. Au mois de novembre, ces derniers se sont mobilisés en masse suite à une mesure du Gouvernement faisant augmenter la taxe sur le carburant. Durant des mois, ils ont contesté la politique gouvernementale qui pour eux est injuste. Ils réclament en outre une meilleure considération politique de la part des élus. Ces manifestations (nommées Actes et durant un samedi) s’accompagnent de violents affrontements entre manifestants et policiers. Pour calmer le jeu, Emmanuel Macron est contraint de trouver une solution rapide. Il décide de faire discuter les Français pour essayer de trouver des solutions concrètes afin de répondre à leurs attentes. Mais ce Grand Débat n’est pas de tout repos. De nombreuses polémiques ont éclaté sur la tenue de ce débat. On peut y voir quatre limites.

Continuer à lire … « Les quatre limites du Grand Débat national »