Abus sexuels et dénonciation de prêtres : on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice

Depuis de nombreuses révélations de cas d’abus sexuels de certains prêtres contre des enfants et le Sommet du pape François pour lutter contre ces crimes, il semblerait que le nombre de plaintes augmentent. C’est en tout cas ce que laisse penser la médiatisation de ces faits. Si les fidèles saisissent la Justice pour condamner un prêtre qui est soupçonné d’abus, c’est une chose tout à fait légitime. En revanche (et je l’avais déjà mis en garde dans mon dernier article), s’en est une autre de porter plainte pour se venger d’un prêtre dont le reproche n’a rien à voir avec les actes de viols. Certains faits d’actualité illustrent le gros décalage entre le droit à la présomption d’innocence qui est dû à chaque accusé et le traitement médiatique de ces affaires judiciaires qui donnent l’impression que le prêtre en question est déjà coupable. Les enquêtes judiciaires doivent être menées avec rigueur et on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice. Voici quelques exemples qui le montrent.

Continuer à lire … « Abus sexuels et dénonciation de prêtres : on ne peut pas faire n’importe quoi avec la Justice »
Publicités

Abus sexuels dans l’Église, les raisons de ma colère

Alors que s’ouvrait hier le Sommet contre les abus sexuels dans l’Église par le pape François, un journaliste de France Info tweeta ceci :

Trop peu.. trop tard.
Le sommet au Vatican est bien insuffisant pour réparer l’image de l’église catholique.#pedophilie— François Beaudonnet (@beaudonnet) 21 février 2019


Continuer à lire … « Abus sexuels dans l’Église, les raisons de ma colère »